Christine Le Scanff

sensei
Brief info

J’ai commencé le ki-aïkido en 1992, et n’est jamais arrêté, car cela correspondait profondément à ce que je suis et à mes recherches universitaires sur les états modifiés de la conscience, notamment l’importance du lien corps-esprit, de la complète présence dans l’instant et de l’empathie.

Cela me permet de continuer à progresser sur moi-même et dans ma relation aux autres, de gérer les conflits plus facilement et de développer la bienveillance.

C’est un chemin qui ne s’arrête jamais !

6em Dan